NISSACTU

L'ACTU VUE DE NICE

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

NISSACTU

L'ACTU VUE DE NICE

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

NISSACTU

L'ACTU VUE DE NICE

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

PLAGE DES BAINS MILITAIRES L’ascenseur capricieux met hors d’elle Lorie, handicapée

PLAGE DES BAINS MILITAIRES L’ascenseur capricieux met hors d’elle Lorie, handicapée

Lasse, après des courriers à la mairie, une demande d’intervention d’un médiateur, de multiples appels auxquels on ne lui répond pas vraiment, Lorie -en fauteuil roulant- a toujours des difficultés pour accéder correctement à la plage des Bains Militaires. La faute a un ascenseur qui, très régulièrement, n’est pas fonctionnel.

Certes, un coup de mer avait mis hors service pendant plusieurs semaines l’ascenseur du 50, boulevard Franck Pilatte qui permet aux personnes handicapées, ou qui ont des difficultés, de se déplacer facilement jusqu’à la plage des Bains militaires. Fidèle de celle-ci, Lorie dénonce un ascenseur à la santé bien précaire, « avant le coup de mer, il était déjà régulièrement inaccessible ». Mais surtout des réponses inadaptées de la mairie, qui gère l’appareil.

UN COUP DE MER QUI A « BON DOS »

Alain Giraud, responsable de l’Aigle nautique (établissement municipal qui gère la base nautique et donc l’ascenseur) concède : « Nous avons eu un coup de mer qui a nécessité des travaux importants. Les portes sont oxydées, elles s’ouvrent automatiquement et cela bloque l’ascenseur régulièrement. Koné, en charge de l’entretien du bâtiment, a voulu installer de nouvelles portes au mois de mai, mais ce n’était pas les bonnes. Elles sont donc recommandées, mais nous ne les avons toujours pas reçues (et donc pas installées) »

« Le coup de mer a bon dos », explique Lorie. « J’ai trace de plusieurs courriers déjà envoyés à la mairie avant les intempéries. L’ascenseur ne fonctionnait déjà pas correctement »

LA PLAGE DES BAINS MILITAIRES N’EST PAS UNE « HANDI-PLAGE »

Alain Giraud se dit préoccupé par le souci que rencontre Lorie très fréquemment, rappelant quand même que cet ascenseur est un ‘plus’, « la plage des Bains militaires n’est pas une handi-plage ». « C’est là que j’ai tous mes amis, je viens ici été comme hiver » rétorque Lorie, « je ne veux pas aller sur une handi-plage où je ne connais personne ».

L’ascenseur est accessible (quand il fonctionne) aux personnes handicapées, qui se déplacent difficilement, mais aussi aux livreurs du restaurant du club nautique. « Ils abîment les portes, utilisant des trans-palettes trop longues et trop chargées pour cet ascenseur», reproche Lorie. Un interphone est disponible et permet d’appeler Alain Giraud qui enclenche la marche de l’appareil à distance. Des badges ont aussi été distribués aux personnes qui en ont fait la demande.

L’état de cet ascenseur pose aussi problème au club de plongée, l’Aigle Nautique. Son chef de centre témoigne : « Cela fait une semaine que plusieurs personnes nous signale des problèmes. Croyez bien que ça nous embête aussi, les plongeurs ont des difficultés supplémentaires pour aller et venir avec leur matériel« .

Par ailleurs, le responsable de la base nautique ajoute que, pendant l’été, beaucoup d’enfants s’amusent avec des appels « pour jouer », ajoutant des moments de blocage supplémentaires.

UN ACCÈS OBLIGATOIRE A LA BASE NAUTIQUE POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES

Richard Chemla, président du centre de découverte du monde marin installé à la Base Nautique dit qu’il est « très attaché à l’accès des personnes handicapées » mais reconnaît qu’un ascenseur en plein air, avec l’air marin, ne facilite pas les choses techniquement. Pourtant, la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances indique que les établissements recevant du public (ERP) doivent être accessibles à tous les types de handicap. Ils doivent permettre à tout le monde, sans distinction, de pouvoir y accéder, y circuler et recevoir les informations diffusées. Obligation de résultat. « Une desserte routière est envisagée plutôt qu’un ascenseur » afin de résoudre le problème, a rappelé Richard Chemla. Oui, mais quand ?

Nice Story

Music'Actu

Lifestyle

Let's Go !

Kid's Friendly

LE FIL D'ACTU

retourner sur les dernières actus vue de NIce

RUBRIQUES

Kid's Friendly

Let's Go !

Music'Actu

Vidéos

Lifestyle

Nice Story

VOUS CHERCHEZ DES ACTUS SUR UN SUJET PARTICULIER ? UTILISEZ LA BARRE DE RECHERCHE

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

NEWSLETTER

Ne ratez plus vos actus inscrivez vous !

DES ACTUS SUR UN SUJET PARTICULIER ?

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

NEWSLETTER

Ne ratez plus vos actus inscrivez vous !