Connect with us

NissActu

Suppression des sorties sportives, transports réduits, commande de masques… Découvrez les 5 mesures qu’a pris (ou souhaite prendre) Christian Estrosi pour lutter contre l’épidémie à Nice.

actus

Suppression des sorties sportives, transports réduits, commande de masques… Découvrez les 5 mesures qu’a pris (ou souhaite prendre) Christian Estrosi pour lutter contre l’épidémie à Nice.

A Nice, pour faire face à l’épidémie du COVID-19, cinq mesures sont annoncées. Certaines sont déjà entrées en vigueur.

A Nice, pour faire face à l’épidémie du COVID-19, cinq mesures sont annoncées. Certaines sont déjà entrées en vigueur.

1.« SORTIES SPORTIVES » INTERDITES

Le maire de Nice menace : « Trop de personnes ne respectent pas le confinement (…) prétextant le cas des pratiques sportives pour s’éloigner de leur domicile. » Rappelons que seules des sorties brèves et à proximité du domicile sont possibles, pour se dégourdir les jambes. Elles doivent se faire individuellement.

Si dès ce soir, Christian Estrosi constate encore des niçois qui font l’entourloupe, il interdira carrément toutes ces sorties en prenant un arrêté.

2.REDUCTION DRASTIQUE DES TRANSPORTS EN COMMUN

Dès demain (mercredi 25 mars), l’offre de transport de Lignes d’Azur est réduite drastiquement !

Plus aucun bus ne va circuler. Néanmoins, du transport à la demande pourra être mis en place, pour le personnel hospitalier. Une plate-forme se met en place en ce sens, en lien avec le C.H.U.

Un service de bus adapté à ce même personnel est maintenu sur les lignes mais uniquement sur les lignes qui desservent des établissements de santé et aux heures de prise et de fin de poste.

Pour les niçois, le transport à la demande est aussi possible, mais uniquement pour des déplacements indispensables et sur présentation d’un justificatif.

« J’ai aussi pris la décision de supprimer la Ligne 100 régionale Nice-Monaco et limiter la circulation des autres lignes passant par Nice aux heures de pointe uniquement », dit Christian Estrosi.

Le tramway continue de circuler (sur les lignes 1 et 2) mais avec seulement une rame toutes les demie-heures et jusqu’à 22 heures.

3.DESINFECTION DES ESPACES PUBLICS

Les équipes de la propreté de la Métropole désinfecteront 3 fois par semaine les espaces publics situés devant les établissements prioritaires de Nice : les hôpitaux, les pharmacies, les EHPADS ou encore les centres commerciaux.

Un produit a base de javel fortement diluée sera pulvérisé. Après un temps d’application de dix minutes, l’espace sera rincé à grande eau. Il est précisé que les produits utilisés n’auront aucun impact sur l’environnement.

Ce dispositif doit être opérationnel dès demain, mercredi. Et devrait être étendu à toute la ville.

4.COMMANDE DE 140 000 MASQUES

« Bien que cela ne soit pas notre rôle », explique le maire de Nice, 140 000 masques ont été commandés par la ville de Nice, ce qui va lui coûter environ 200 000 euros.

L’objectif c’est de continuer de distribuer des masques aux professions libérales de santé, comme les pharmaciens, les infirmiers et les médecins.

Une première distribution municipale de 4 500 masques FFP2 avait déjà eu lieu pour ce public, rappelle Christian Estrosi qui déplore que « les services de l’État n’aient pas suffisamment agi avec anticipation ».

Cette nouvelle commande de 100 000 masques chirurgicaux et 40 000 FFP2 va aussi permettre d’équiper le personnel de la ville de Nice et de la Métropole mobilisé comme les agents de la police municipale, des transports en commun ou encore ceux du nettoiement et de la collecte.

5.DE L’AIDE POUR LES PERSONNES DEMUNIES

Depuis ce lundi, la Cuisine centrale de la ville de Nice ravitaille plusieurs associations, dont le Secours Populaire, MIR et ADAM. D’autres associations qui ont des besoins peuvent se manifester pour bénéficier également de repas.

Pour les sans-domicile stables, les accueils de jour et de nuit de Nice restent ouverts. Selon le premier magistrat niçois, l’État propose des chambres d’hôtel « mais en nombre insuffisant ». L’auberge de jeunesse rue Sacha Guitry et l’internat du lycée Masséna pourraient proposer des places pour les plus fragiles qui se manifesteraient.

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in actus

To Top